Image
batiment

Les données en synthèse

Fréquentation hôtellerie de plein air en 2020 & 2021

Le camping face à la crise dans les Bouches-du-Rhône
3 min

2020, l’ABSENCE DE LA CLIENTELE ETRANGERE PESE SUR L’HOTELLERIE DE PLEIN AIR

 

Durant la saison 2020, l’hôtellerie de plein air a plus que jamais des atouts à proposer à la clientèle : une distanciation facilitée, des activités de plein air proposées, des destinations recherchées (montagne, littoral, campagne), une adaptation au protocole sanitaire rapide.

Entre juillet et septembre 2020, les campings du département ont accueilli 162 000 touristes qui ont réalisé 903 000 nuitées, ce qui constitue une baisse de 20% d’arrivées et de 21% de nuitées par rapport à 2019 (soit autant qu’en hôtellerie : -20% des nuitées en hôtellerie, -8% en résidences de tourisme).

Un taux d’occupation en retrait de 10 points

La baisse de fréquentation cet été s’est traduite par une diminution du nombre d’emplacements occupés par rapport à 2019 (-24%), et ce tout au long de l’été. Néanmoins, les pertes observées en septembre représentent à elles seules 41% des pertes enregistrées sur l’été.
En partie compensée par une réduction du parc (-5% d’emplacements offerts), l’hôtellerie de plein air départementale accuse une baisse de 10 points de son taux d’occupation par rapport à 2019 pour atteindre un taux moyen de 40% sur l’été.
A noter : cette baisse de fréquentation est de même ampleur que celle de l’hôtellerie (-23% des chambres occupées, -13 points de taux d’occupation). 

52% de nuitées étrangères en moins

La baisse de fréquentation s’explique essentiellement par l’absence d’une grande partie de la clientèle étrangère (-58% des arrivées étrangères entre juillet et septembre, -52% des nuitées), une clientèle importante dans l’hôtellerie de plein air puisqu’elle représente 43% des arrivées et 35% des nuitées à cette période habituellement. Cette baisse des nuitées
s’observe tout au long de l’été mais elle est plus importante en septembre après la mise en place de mesures restrictives fin août par les pays européens pour réduire la circulation du virus.


Durant cet été 2020, les campings ont enregistré une hausse importante des arrivées françaises par rapport à 2019 (+7%) qui malheureusement ont en moyenne séjourné moins longtemps qu’habituellement. Ainsi, en termes de nuitées, l’hôtellerie de plein air accuse également une légère baisse de la fréquentation française (-4%).

Image
Nuitées de plein air 2020 vs 2019

2021, UN BEL ETE RETROUVE POUR L’HOTELLERIE DE PLEIN AIR

 

Entre juillet et septembre, les campings du département ont accueilli 218 000 touristes qui sont restés en moyenne 5.5 nuits et ont réalisé 1 192 000 nuitées.
L’hôtellerie de plein enregistre ainsi un niveau de fréquentation estival supérieur à celui observé en 2019, année de référence en termes d’arrivées et de nuitées (+7% des arrivées et +4% des nuitées entre juillet et septembre par rapport à 2019).

… après un printemps en retrait

Ces bons résultats ne seront malheureusement pas suffisants pour compenser le recul de fréquentation observé durant les mois de mai et juin (-26% des arrivées et -32% des nuitées), et ce malgré des restrictions allégées (un confinement plus court en 2021 qu’en 2020 : 3 avril – 3 mai, réouverture des terrasses le 19 mai puis des bars-restaurants le 9 juin) et un 
calendrier plus favorable (week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte).
Ainsi sur l’ensemble de la saison, l’hôtellerie de plein air a accueilli 291 000 touristes qui sont restés en moyenne 5 nuits et ont réalisé 1 463 000 nuitées. Elle accuse une fréquentation en retrait sur l’ensemble de la saison (-4% des arrivées, -6% des nuitées) par rapport à 2019.

Image
Anne Péron
Anne
Péron
Responsable Etudes & Prospective
afficher l'adresse
NOS GRANDS PROJETS
Image
Kayak Marseille

Eco-TEMA

Image
Promenade Provence

Envie de balade

Image
Tour Luma imaginée par Frank Gehry

Rejoignez le Culture Store