Un département taillé pour la randonnée

Un département taillé pour la randonnée

Sur les 9 millions de touristes accueillis chaque année dans le département, 20% d’entre eux pointent la randonnée comme activité principale de leur séjour

Un département taillé pour la randonnée

Si la randonnée est la 1ère activité physique des français en vacances, les chiffres des Bouches du Rhône ne le démentent pas ! Sur les 9 millions de touristes accueillis chaque année dans le département, 20% d’entre eux pointent la randonnée comme activité principale de leur séjour. Topologie singulière, ici, les espaces urbains et les espaces naturels se succèdent et se mêlent. La création du Parc des Calanques illustre cette intégration de la naturalité dans l’urbain, et inversement !

Adossée à une politique départementale forte, la randonnée trouve dans les Bouches-du-Rhône un beau terrain de jeu. Le territoire est traversé par 6 GR, comme le prestigieux GR653 Saint Jacques de Compostelle ou le GR6 Alpes-Océan. Après la création du GR2013 lors de la capitale culturelle européenne, 2 GR de pays vont bientôt voir le jour « Provence Mines d’énergie » et « Provence Eau & Energie ». Depuis les années 60, le Département a fait l’acquisition de 16 600 ha d’espaces naturels, aujourd’hui protégés et valorisés. Le Plan départemental des itinéraires de promenade et randonnée (PDIPR), représente quant à lui plus de 2000 km de sentiers protégés, accessibles et sécurisés.

Ailleurs en France

Slowtouriste et randonneur, même philosophie ! Ces « touristes lents » sont animés d’une conviction et d’un attachement fort à la nature et l’environnement. La recherche d’authenticité est synonyme d’« expérience ». Le mode de déplacement est un but en soi, qu’il soit pédestre, à vélo ou en bateau. Le slow touriste a une forte appétence pour le consommer local et il a un niveau de dépense journalière plus élevée que la moyenne. C’est une clientèle individuelle, exigeante et aguerrie, qui séjourne dans des chambres d’hôtes, hôtels de charme ou chez l’habitant.

Aujourd’hui 6 millions de touristes français déclarent pratiquer la randonnée. De CSP plutôt élevée, majoritairement âgés entre 35 et 64 ans, ils sont soucieux d’échapper à une vie trop trépidante. Alors que 80% du territoire français est à la campagne, l’offre d’espaces préservés et de sentiers de randonnée en France est large, 10 parcs nationaux et 51 parcs naturels régionaux.

Source : Les tutos Atout France « slow tourisme ». Y sont dispensés de bons conseils pour adapter son offre !