Tourisme fluvial, escales en devenir

Tourisme fluvial, escales en devenir

Secteur en plein essor, le tourisme fluvial dessine un bel avenir pour le Rhône et ses escales provençales, Tarascon, Arles, Port-Saint-Louis du Rhône et Martigues. Dans le cadre de TEMA, Provence Tourisme accompagne ce développement

Une opportunité à saisir pour la Provence

En 2015, une étude sur le tourisme fluvial dresse l’état des lieux du marché à forte valeur ajoutée. En Europe, la croisière fluviale a embarqué 1,1 million de passagers, une clientèle à 80% étrangère (nord-américaine et allemande, suisse-allemande), à fort pouvoir d’achat et principalement constituée de séniors. La tendance est au package touristique, avec transport aérien, excursions et possibilité de pré et post séjours. Les dépenses en cours de croisière sont estimées entre 37€ à 50€ par passager et par jour sur le bassin Rhône-Saône. 203 318 voyageurs ont navigué sur le Rhône, avec une augmentation de 50 % en dix ans. Les croisiéristes s’appuient sur la renommée de la Bourgogne et de la Provence, à travers l’histoire, le patrimoine et la gastronomie.

Or, seulement une escale est susceptible d’accueillir des paquebots de135 mètres : Tarascon, halte sans aucun équipement d’accueil. Arles, escale de renom, est saturée, Port-Saint-Louis-du-Rhône n’offre qu’un seul poste en escale technique, et Martigues, bien que port tête de ligne, ne peut accueillir qu’un seul bateau à la fois…

Objectif qualité

Le marché existant de la croisière fluviale est en progression. Il est synonyme de retombées économiques, d’emplois et d’une dessaisonalisation de l’activité touristique pour l’ensemble du territoire. Pour accompagner ce développement, les quatre ports provençaux doivent ajuster leurs équipements, et proposer une offre différenciatrice et de qualité : équipements d’accostage, d’accueil, et plus généralement d’activités de loisirs et de séjour.

C’est le travail auquel s’attelle Provence Tourisme via TEMA, avec l’ensemble des acteurs et notamment les communes ports, leurs offices de tourisme, la Compagnie Nationale du Rhône, Voies Navigables de France, le Département, la Région, l’Etat, le Club de la Croisière, la Métropole…

Karine TRAMIER

Contacter