Portrait de Macha Makeïeff

Portrait de Macha Makeïeff

Macha Makeïeff

Directrice du Théâtre national de Marseille La Criée
Comité d’orientation artistique de MP2018, Quel Amour !

La culture de l’amour

Alors que l’idée d’une interview construite autour du thème de l’amour nous est venue naturellement, il suffit d’écouter Macha Makeïeff parler de sa vie et de son métier pour comprendre que l’on ne s’est pas trompé. L’amour de la transmission est un véritable guide depuis sa petite enfance. Pour nourrir ses rêveries, Macha Makeïeff lit tout ce qui lui tombe sous la main, de la collection Rouge & Or aux ouvrages de Colette et Saint-Exupéry. Sixième d’une fratrie de neuf enfants, c’est à travers les histoires et la lecture qu’elle invente les 1ers jeux pour ses jeunes frères et sœurs. Née à Marseille, c’est à Lyon qu’elle grandit avant de revenir passer son adolescence dans la cité phocéenne. Ville, qu’elle dit aimer avec une « infinie attention ». « Marseille, grecque, archaïque, radicale, profondément belle et construite par ses vagues d’immigration. Une ville qui contient tous les destins, à l’image de Naples, une ville où il y a de la place pour chacune, chacun dans sa singularité ». Son retour à Marseille, il y a 6 ans, à la tête du théâtre de La Criée, prend tout son sens dans l’histoire de sa vie. Scénographe, décoratrice, metteur en scène, elle explore depuis ses débuts tous les aspects de la création, afin de créer des histoires visuelles, sonores et théâtrales… Pour elle, le théâtre synthétise tout ce qu’elle aime, la part plastique du métier et la littérature.

La création, un geste de liberté

Créer relève aussi d’un acte d’amour et d’insolence. Pour Macha Makeïeff, c’est un geste de liberté magnifique. « Le théâtre est un art archaïque, que l’on n’arrêtera pas, un sentiment très puissant. Cette entreprise humaine, ce mouvement collectif, la troupe, les métiers, les compétences, tous interdépendants, permettent d’avancer et de produire un monde en réduction sur les planches, très hétéroclite, poétique. » Macha Makeïeff aime produire de la fiction pour rendre nos vies plus vivables et plus profondes. Elle ne se lasse pas de la surprise et de l’émotion à chaque fois que la salle se remplit.

"On vous attend"

Alors que MP2013 a appris aux acteurs culturels à travailler ensemble, Macha Makeïeff annonce MP2018 comme une miniature aux mêmes saveurs et même enthousiasme, une proposition enthousiaste de regard vers l’autre, un continuum sur plusieurs mois, un mouvement, une force ! Pourquoi l’amour ? « Parce que c’est un espace donné à l’imaginaire, il appartient à tous, c’est l’amour de l’art et la culture pour le plus grand nombre. Le point d’exclamation est une invitation, même une interrogation, l’affirmation d’une liberté et d’une réjouissance. » Elle est particulièrement heureuse que MP2018 débute par l’enfance, et invite les plus jeunes à venir dans les écoles avec des propositions artistiques, à se rendre dans les bibliothèques, dans les théâtres et musées « on vous attend, vous êtes chez vous ». Car, elle en est persuadée, la solution part de l’étonnement, de la beauté et de l’ailleurs.

MP2018 et Provence Tourisme

Aux côtés du Département, Provence Tourisme soutient et concourt au rayonnement de MP2018. Les grands événements seront mis à l’honneur sur l’ensemble des outils de Provence Tourisme, à destination des publics locaux, nationaux et internationaux. Articles, posts et tweets relaieront « Quel amour » ! Les journalistes nationaux et internationaux seront également fortement sollicités pour venir couvrir l’événement en collaboration avec le service presse de MP2018, le CRT PACA et les Offices de tourisme. Provence Tourisme emmène aussi l’événement dans ses bagages et le mettra à l’honneur lors d’eductours et d’opérations de promotion à l’étranger. Provence Tourisme s’investit au cœur des projets, tels qu’un parcours d’écrivains intermusées et à travers une action gourmande avec les chefs Tables 13 lors du week-end d’ouverture. Tout le savoir-faire de Provence Tourisme sera mis à contribution : intégration de la programmation dans PATIO (base de données touristique et culturelle départementale), alimentation des sites web des offices de tourisme, diffusion de la documentation via le centre de collectage... Et pour évaluer l’événement et son impact, Provence Tourisme déploie l’outil Flux Vision Tourisme afin d’étudier fréquentation et flux de visiteurs.