Portrait de Alexandre Caramello

Portrait de Alexandre Caramello

Guide accompagnateur en moyenne montagne
Président du Syndicat National des Accompagnateurs en Montagne Alpes-Provence

Nature forte

Ecouter la nature et ses bruits

Pour Alexandre Caramello tout commence il y a 40 ans au pied du Garlaban. Né à Aubagne, issu d’une famille de paysans d’Auriol, Alexandre grandit à St Zaccharie. C’est dans ce triangle d’or célébré par Pagnol qu’il se passionne tout jeune pour la nature. Profondément terrien, « j’avais toujours le nez dans les plantes », il s’imagine d’abord jardinier. Un tour par le lycée horticole Borely et finalement l’appel de la marche sera le plus fort. Un BAPPAT « rando » en poche (Brevet d'Aptitude Professionnelle d'Assistant Animateur Technicien), il part à l’armée. De retour, la randonnée et les sentiers de son territoire le démangent toujours autant. Sa vie il l’imagine dehors « à écouter les bruits de la nature et surtout à les partager ». Alexandre complète alors sa formation par un BE accompagnateur en moyenne montagne. La protection de la nature chevillée au corps, « l’écolo », tel que ses amis le surnomment depuis longtemps, peut maintenant vivre de sa passion. « Etre guidé par un professionnel, c’est créer un vrai break, se retrouver en groupe et surtout ne pas passer à côté d’un site patrimonial, d’une trace d’animal, ou même d’un cri d’oiseau ».

Ce territoire singulier

Fort du constat que la pratique est très peu encadrée et le métier peu connu, Alexandre s’engage et prend la présidence de la section Alpes-Provence du Syndicat des Accompagnateurs de Montagne. Alors que le territoire comprend 56 parcs et réserves, il milite pour un meilleur partage des informations, notamment des informations de sécurité et pour une valorisation du métier de guide. « La Provence est un territoire singulier, plus qu’ailleurs, la diversité des massifs et l’interdiction estivale rend la tâche très complexe ».
A ce titre, Alexandre représente la vingtaine de guides accompagnateurs qui travaillent à plein temps, principalement auprès de clientèles groupes. Aux côtés du Département, il intervient à la commission départementale des espaces, sites et itinéraires. Ainsi le SNAM s’investit pour interpréter, mettre en valeur les sites, dessiner de nouveaux sentiers, réfléchir à la mise en sécurité, travailler main dans la main avec les gestionnaires d’espaces naturels.
Et pour se ressourcer, Alexandre affectionne particulièrement le massif du Regagnas, le domaine de Roque-Hautes à Sainte-Victoire ou encore « le Cap Canaille qui est paradoxalement assez méconnu ». Là, sur les sentiers, il aime guider ses marcheurs au crépuscule : « lors de ce moment magique de bascule entre le jour et la nuit, quand les animaux de nuit se réveillent et que la nature joue une nouvelle partition ».

Provence Tourisme sur tous les chemins

Aux côtés du Département, des partenaires et des territoires, Provence Tourisme s’implique dans la création de nouveaux sentiers, la valorisation d’itinéraires et la synergie entre les acteurs du tourisme.
En 2018, 4 nouveaux itinéraires sont annoncés. Le futur GR de pays Provence Mines d’énergies valorise sur 120 km le patrimoine minier et les énergies futures du territoire. Le Fil de l’Huveaune, réseau de randonnées et de promenades dans la vallée de l’Huveaune, reliera notamment Nans-les-Pins à Marseille (280 km). Le sentier de la Côte Bleue avec ses boucles locales (200 km) promet de belles balades au départ de chaque gare. Et enfin, « Entre Mer et Etangs » pour mettre en musique 90 km de promenades et randonnées entre l’Etang de Berre et la Méditerranée.
A travers « Bouches-du-Rhône en Paysages », les territoires créent et valorisent des promenades entre villes, villages, jardins et espaces naturels pour redonner leurs lettres de noblesse aux balades du dimanche.
Provence Tourisme s’associe aux grands évènements de promotion de la randonnée tels que 1001 nuits, des balades poétiques et thématiques au coucher du soleil pour MP2018, Quel Amour ! ou encore l’incontournable rendez-vous « La semaine de la randonnée » organisée par la FFRandonnée 13.
Valoriser un territoire à travers la randonnée, c’est aussi proposer des pauses & arrêts instructifs et gourmands. Des sentiers créés par des vignerons coopérateurs ou indépendants proposent de sortir des sentiers battus et de mêler l’art ou le patrimoine à ce loisir. Provence Tourisme soutient la mise en tourisme de ces itinéraires, du tourisme à l’œnotourisme.

Thomas KREISER

Contacter