LE ROSE VEUT ETRE ET AVOIR L’ éTé

LE ROSE VEUT ETRE ET AVOIR L’ éTé

Aujourd’hui 1 bouteille de vin vendue sur 3 est une bouteille de rosé. En France, 36 millions de consommateurs lui font cet honneur

Le rosé de Provence est le vin des apéritifs improvisés mais aussi celui des grandes tables. Devenu « tendance », le goût des français pour le rosé de Provence n’a rien d’une mode passagère. Son image est indissociable de celle de la Provence, il contribue à la notoriété du territoire.
Aujourd’hui 1 bouteille de vin vendue sur 3 est une bouteille de rosé. En France, 36 millions de consommateurs lui font cet honneur. Rappel certainement superflu, la couleur rosée de ce vin est liée à la durée et la température du contact entre les peaux du raisin et le jus. Nulle affaire de mélange blanc/rouge faut-il le préciser !

Ce rosé de Provence, véritable étendard régional est le résultat d’un travail attentif des vignerons, des vignes bien palissées, un terroir particulier (restanques, proximité de la mer...), un climat chaud, sec et venteux à la fois et une élaboration délicate, affaire de passionnés. Côté look, le centre de recherche et d’expérimentation sur le vin rosé, aux côtés du CIVP a déterminé 6 couleurs caractéristiques : pêche, melon, mangue, pomelo, mandarine, groseille.

PINK IS THE NEW BLACK

Le rosé de Provence remporte un succès fou à l’international. Les chiffres 2017 sont épatants et la courbe de croissance va jusqu’à susciter l’angoisse d’une pénurie pour cet été ! Mais que chacun garde son calme, rien de tel n’est prévu selon le président du Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP), Alain Baccino.

En 10 ans, les exportations de vin rosé de Provence ont été multipliées par 6,5, et le chiffre d’affaires par 11,5. En 2017, la progression est de 37%, dépassant ainsi les 380 000 hl. Etats-Unis, Royaume-Uni et Allemagne sont les 3 principaux marchés d’export. Plusieurs raisons à ces excellents résultats : une augmentation de la demande mondiale de vins rosés, une augmentation de la part du rosé dans la consommation de vin en général, une notoriété grandissante des rosés de Provence, résultat de la dynamique actuelle des Vins de Provence. La technicité des vignerons, des investissements d’envergure, l’ouverture à l’œnotourisme, et la forte part du bio (19%) participent à cet engouement. Aujourd’hui, 30% des vins rosés de Provence sont exportés