La gastronomie au cœur de tous les enjeux

La gastronomie au cœur de tous les enjeux

Fiers de notre agriculture

LA GASTRONOMIE AU CŒUR DES ENJEUX ET DES DEFIS D’AUJOURD’HUI

Avec ses cultures diversifiées, nos agricultures locales sont capables d’alimenter un repas dans sa totalité, de l’entrée au dessert, en passant par le vin et les condiments. Une spécificité qu’on nous envie.

L’identité gourmande de la Provence est fortement liée aux enjeux et défis de la place de l’agriculture dans le territoire. Urbanisé sur le littoral autour des villes-centres (Marseille, Martigues, La Ciotat…), densifié dans le proche arrière-pays industriel et tertiaire (Marignane, Berre, Aix-en-Provence, Gémenos-Rousset…), à dominante agricole au nord et à l’est le long des vallées de la Durance et du Rhône, les Bouches-du-Rhône sont un département où s’affrontent des forces d’apparence contradictoires.

L’attractivité du territoire accroît la pression foncière sur les terres arables, visées par des acteurs économiques (entreprises, promoteurs, commerces, habitations…) stimulés par une demande croissante. L’enjeu ? Trouver l’équilibre entre surfaces naturelles, bâties et agricoles. Mais il ne faut pas s’y tromper : l’agriculture est à la base de toute activité humaine. Sans elle, pas d’aliments, pas de nourriture, pas de vie ! La place réservée à celle-ci doit être mesurée à l’aune de son absolue nécessité et de sa capacité évidente à créer des emplois, dans les champs et dans les filières de transformation.

Les chiffres clés de notre agriculture
Les chiffres clés de notre agriculture

L’avenir du bien manger en Provence se pense dès maintenant

L’agriculture, et par conséquent la gastronomie, ne sont-elles pas aussi des socles du vivre ensemble, des marqueurs de cette capacité des hommes et des femmes à se réunir et à fortifier les vertus sociales des repas ? Autant que la notion de qualité alimentaire, dont le modèle provençal peut se prévaloir, la gastronomie est un enjeu sociétal, un motif d’échange, voire de solidarité. Dès maintenant, pensons à transmettre aux jeunes générations, de plus en plus urbaines et connectées, les usages de la table et de la préparation du repas.

Se nourrir demain
Se nourrir demain